Ici , tous les 15 du mois: la chronique "toodè" ...
une autre manière de dire Aujourd'hui et de lire
ou relire les événements avec les verres teintés de François de Sales ...

Toodè N° 246

 

« Tout est permis ! »

  Par Bernard Thollin

Toodè Juin  N° 245

Toodè Juillet N° 246
 

Année 2021

Septembre 


Forum pour
 réagir à  Toodè


Les Dossiers
de Toodè


Archivages des
Toodè parus

Voir aussi le Toodè du  15 juillet 2012

 

Le toodè de septembre démarrait sur la perte de mon permis de conduire et tous les problèmes informatiques pour une déclaration de perte. Alors qu'il aurait été si simple de faire les poches d'un blouson d 'hiver où se trouvait le sésame rare de 1969. Le permis !

 Mais tout n’est pas permis... même si on vient de chanter la devise de la nation, « Liberté ! »  en ce récent 14 juillet nous ne sommes même pas libres d’emprunter les sens uniques à notre guise pour jouer aux autos tamponneuses.

Sur ce, l'été est arrivé ! Depuis quelque temps fini le confinement.

Fini ce temps béni, pendant lequel, on ne pouvait plus se déplacer, aller voir des amis, ou la famille... quelle tranquillité !  Et puis franchement que d’économies : moins de dépense de carburant, plus de restaurant.
Avec le masque, plus la peine de sourire. Derrière leur voile, on ne voyait plus ce que pensait les personnes autour de vous. Que du bon temps !

On pouvait enfin rester tranquillement dans son petit cocon, devant la Tv , une bière à la main ... Il faut donc voir dans ce confinement tous les avantages ... on s'était habitué aux courriels quotidiens de phraseurs, de poètes, de penseurs... qui disaient tout et leur contraire !

 

Les français ne sont jamais contents, ceux qui critiquaient, hier, le gouvernement pour dire qu'il n'y avait pas de vaccins montent aujourd’hui au créneau pour que la vaccination ne soit pas obligatoire .... et notre liberté de mourir du covid... Merde alors !

 

La vaccination au contraire doit s'intensifier, tout citoyen est sommé de tendre le bras à la chère seringue.
Pour les non vaccinés il serait temps de prendre des mesures sévères. Il va falloir créer des zones de sécurité où habiteraient les personnes non vaccinées ! Des endroits comme la Guyane surnommée en un temps « la guillotine sèche », la Sibérie terre froide des Goulags dans la première moitié du 20ième siècle.  Ou encore les déserts de Mongolie ... feraient bien l 'affaire ?
On pourrait appeler ce système « le droit des vaccinés à vivre entre eux," Ce système sera complété par une fermeture complète des frontières. L'homme retrouvera joie et sérénité dans la paix du Seigneur tout puissant qui nous protège...

 

 

... Et bien c’est du propre ! Je tiens à le préciser, tel un post-sriptum antidote, parce que sur les réseaux sociaux on n'est sûr de rien- ce sont ici des antiphrases, un second degré, quoi !